Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au menu 'Infos pratiques' | Aller au menu 'En un clic' | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Mairie de Saint Mathieu de Tréviers

Actualités

Accueil >  ActualitésConférence "Du consommateur au citoyen : vers une démocratie alimentaire ?"

Conférence "Du consommateur au citoyen : vers une démocratie alimentaire ?"

Publié le 18 mars 2016 - Thème : Culture

Dans le cadre de la thématique "Environnement, Alimentation, Santé", la Médiathèque municipale Jean Arnal vous propose d’assister à une Conférence animée par Dominique Paturel, chercheur à l’INRA SUPAGRO, et Patrice N’Diaye, maître de conférences en droit public : "Du consommateur au citoyen : vers une démocratie alimentaire ?"

Elle se déroulera le samedi 30 avril à 10h30.

©Designed by Freepik.comPar démocratie alimentaire, il faut entendre la revendication de reprendre la main sur la façon d’accéder à l’alimentation dans la reconnexion entre agriculture et alimentation ; celle-ci émerge comme un terreau particulièrement propice à la construction d’une nouvelle citoyenneté, dans laquelle les citoyens retrouvent les moyens d’orienter l’évolution de leur système alimentaire à travers leurs décisions et pas simplement leurs actes d’achat.

La plupart des travaux à ce jour, portent essentiellement sur des réseaux militants, tels que les AMAP au Nord ou les mouvements sociaux pour la souveraineté alimentaire au Sud. Cette approche masque la diversité des dynamiques à l’œuvre dans la reconnexion entre agriculture et alimentation et réduit les enjeux associés, en les référant peu ou pas aux mutations sociétales contemporaines, notamment ceux des villes.

D’autre part, la tendance est celle de penser que les circuits courts seraient la seule et unique réponse comme nouvelle forme de démocratie. Or, le développement d’une multitude d’initiatives du côté de la société civile montre la montée en puissance des jardins (ouvrier, familiaux, partagés etc...) de la récupération des denrées alimentaires pas uniquement par les associations caritatives d’aide alimentaire et surtout dans de nouveaux commerces comme les magasins bio.
La loi de 2015 sur le gaspillage alimentaire ouvre d’autres perspectives. L’alimentation est alors propulsée comme forme politique de réappropriation par les citoyens d’une démocratie réelle s’incarnant dans la vie ordinaire.